LE SQUELETTE DE RIMBAUD

– Le squelette de Rimbaud –

Une lecture attrayante et joyeuse entre réalité historique et fiction.

LE ROMAN :

C’est sur une idée extravagante que commence Le squelette de Rimbaud. 

Georges Hermelin, l’élu à la culture de Charleville-Mézières tente de donner un coup de neuf au musée Rimbaud. L’idée germe d’exposer le fémur intact du poète. Après maintes tractations jusqu’au plus haut sommet de l’état cette requête rocambolesque est acceptée. Quelle surprise en exhumant le squelette de Rimbaud de le trouver intact. Les ossements des deux jambes sont bien en place. Si l’on connaît l’histoire du poète, on sait que le malheureux a subi à la fin de sa vie une amputation du membre inférieur droit due à une tumeur cancéreuse dont il mourra quelque temps plus tard. Les cercles rimbaldiens s’emballent. C’est Vidal qui sera chargé de l’épineuse enquête. Retrouver le squelette de Rimbaud. Il sera sous la coupe de Molinier, magistrat désabusé et provocateur…

CE QUE NOUS PENSONS DU ROMAN de Jean-Michel-Lecocq, LE SQUELETTE DE RIMBAUD
C’est le neuvième roman que nous livre Jean-Michel Lecocq. Un récit où poésie et intrigue se mêlent pour donner un roman plaisant, pas policier, mais presque.

De l’humour et de la culture, c’est le pari que fait l’auteur en extrapolant sur la sphère rimbaldienne. Bien menée, pleine de dérision le roman nous ballade entre Marseille et Charleville-Mézières sur les traces du dormeur du val. On apprend beaucoup sur Rimbaud, être torturé, baroudeur, aventurier. Une lecture attrayante et joyeuse pour notre plus grand plaisir.

QUATRIÈME DE COUVERTURE

Plus d’un siècle après sa mort, Arthur Rimbaud sème le chaos dans le département qui l’a vu naître, les Ardennes. Le maire de Charleville-Mézières, voulant fêter dignement le poète, décide de redonner un peu d’éclat au musée qui lui est consacré. Las, en préparant la nouvelle exposition, l’édile et son conseil provoquent une découverte inouïe qui va révolutionner la galaxie rimbaldienne, mais pas seulement… Une cellule de crise est mise sur pied. On va y croiser, entre autres participants, un officier de police a priori peu porté sur la poésie et un juge d’instruction en fin de carrière qui préfère Baudelaire à Rimbaud. Ce duo improbable va croiser quelques personnages bien étranges, prêts à toutes les extrémités pour éviter que le terrible secret entourant la mort de Rimbaud soit éventé.

Un magistrat aussi désabusé que roublard, un enquêteur aussi entêté que perspicace et un amateur de rimes aussi expert que curieux gravitent autour du cercueil de Rimbaud. Leur intérêt pour ce “ Vilain bonhomme ” va-t-il les conduire à vivre Une saison en enfer ?
Jean-Michel Lecocq signe ici une captivante fantaisie littéraire qui ravira les amateurs d’énigmes, de poésie et d’histoire.

Source éditeur

L’AUTEUR – JEAN-MICHEL LECOCQ

Jean-Michel Lecocq est originaire des Ardennes. Après une belle carrière au ministère de l’Éducation nationale, et quelques années de résidence au Canada il est maintenant installé dans le Var ou il se consacre totalement et exclusivement à se passion : l’écriture de romans policiers.

La plupart de ses polars ont pour cadre la Provence et la côte méditerranéenne dont il parvient, au fil de ses intrigues policières, à restituer l’atmosphère si singulière. Il a créé deux personnages récurrents : le commissaire Payardelle et le commandant Tragos.

Un de ses romans intitulé 24 a figuré dans la présélection du grand prix du festival de Cognac en 2012 ; un autre Rejoins la meute ! a été sélectionné pour le prix France Bleu-Page des libraires en 2014.

Un charmant petit village, son huitième livre, mettait en scène, pour la troisième fois, le commissaire Payardelle. Ce héros n’apparaît pas dans Le squelette de Rimbaud, neuvième roman de Jean-Michel Lecocq, mais nous le retrouverons très bientôt.

Source éditeur

LE SQUELETTE DE RIMBAUD
4 janvier 2019 – 232 pages – 18 euros
Le squelette de Rimbaud, disponible à la librairie l’Opuscule de Montpellier

Autre critique sur le blog Happy Manda passion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *