Le temps d’un abrazo

Le temps d’un abrazo – Isabelle Vouin –

Il suffira de prendre Le temps d’un Abrazo pour prendre l’envol d’un voyage où mélancolie et amour se mêlent pour notre plus grand plaisir

LE ROMAN

L’histoire commence dans un Mas centenaire où la pierre et l’environnement sentent bon la garrigue. Délaissé par tant d’années, il va renaître grâce à Nina et Yvan qui le pénètrent et s’en imprègnent.

C’est par les paroles de ce Mas, le ressenti du lieu, que commence le premier chapitre, par une scène torride pleine de douceur et d’amour. Puis viennent les drames, les remords et le chagrin. Celui de ne pas avoir su prendre le temps de suivre Jean dans la danse. Après la mort du pianiste, Nina va connaitre des périodes noires. Puis, c’est la rencontre, celle avec le tango puis avec la danse, les corps, la sensualité, la peur de l’autre, les à priori. La rencontre entre deux êtres malmenés par la vie viendra ponctuer les abrazos et autre milonga.

CE QUE NOUS PENSONS DU ROMAN D’ISABELLE VOUIN, LE TEMPS D’UN ABRAZO

Nous connaissons l’écriture fine et légère d’Isabelle Vouin. Avec ce nouveau roman sur un thème qui lui est cher, elle nous entraîne dans une danse tantôt douce, tantôt violente.

Les personnages vibrent sous les pages, comme les mots et bien sûr les danses si bien décrites. Il suffira de prendre Le temps d’un Abrazo pour prendre l’envol d’un voyage où mélancolie et amour se mêlent pour notre plus grand plaisir.

QUATRIÈME DE COUVERTURE

Sur les terres des oliviers, Jean invite Nina à danser le tango argentin. Commence alors le temps d’un abrazo, cet enlacement où les corps entrent en connexion pour ne former qu’un seul souffle.

Ils vont partager quatre danses espacées dans le temps, quatre chapitres de leur vie, scandés par la musique.

Dans la tourmente de leurs émotions, quel sera le langage de leurs corps lorsque la rage, confusion et la peur côtoieront l’appel grandissant du désir ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *