SANG CHAUD de KIM UN-SU

SANG CHAUD de KIM UN-SU
SANG CHAUD de KIM UN-SU

Comme le cinéma coréen, un récit d’une beauté, sans faille, lent, parsemé de fulgurances, pour un bouquet final époustouflant.

Sang chaud de Kim Un-Su

Huisu, bras droit de père Sohn, maître absolu de Guam atteint la quarantaine. Vivant dans une chambre d’hôtel et le dénuement total, homme de main d’une mafia coréenne, entre petit trafic de piment, drogue et alcool, il rêve d’une autre vie. Amoureux depuis son enfance de Insuk prostituée reconvertie en tenancière de bar, il pense pouvoir s’installer avec elle et couler des jours heureux. Pour cela, il cède à une opportunité que lui propose grand frère Yangdong. Si l’affaire tourne à plein, les billets n’arrivent pas. Mais ce congloméra de clan mafieux voit d’un mauvais œil l’indépendance de Huisu, jusqu’alors protégé par père Shon. Une guerre fratricide est déclenchée. Entre machines à broyer les corps et les couteaux à sashimi, les clans s’affrontent sous l’œil de Jakuza jamais trop loin.

Ce que nous pensons de Sang chaud de Kim Un-Su

On entre dans ce polar coréen à petit feu. Une atmosphère étrange règne sur Guam, autant par les descriptions très réalistes que par les noms des personnages, les coutumes et les codes mafieux, entre anciens et jeunes fougueux. Puis le roman s’accélère, les rixes, les assassinas, le devenir des uns et des autres. Peut-on modifier le cours de sa vie ?

Kim Un-Su n’en est pas à son premier roman, traduit dans une quinzaine de pays, Sang chaud est déjà un succès. Comme le cinéma coréen, un récit d’une beauté sans faille, lent, parsemé de fulgurances pour un bouquet final époustouflant.

LA PRESSE EN PARLE

 » Après le polar scandinave, place au polar coréen !
Kim Un-su, le « Henning Mankell’ de Corée, ouvre la voie. « 
The Guardian

À propos des Planificateurs, son précédent roman :
 » La Corée à corps et à cru. « 
Libération

 » Des cinglés et des meurtres sur commande. « 
The Washigton Post

 » Une narration cinématographique pour des implications métaphysiques. « 
Corriere della Sera

 » Un roman génial : l’énergie, l’esprit et le lyrisme d’une voix littéraire totalement originale. « 
Goodreads

Source éditeur

Matin Calme editions – 09/01/2020 – 469 pages – 22,00 euros

Réservez « SANG CHAUD » de Kim Un-Su à la librairie L’Opuscule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *