Dog Island de Michel Moatti

Dog Island de Michel Moatti
Dog Island de Michel Moatti

Un polar passionnant, déroutant et didactique dont Michel Moatti est passé maître en la matière pour notre plus grand plaisir de lecteur.

Dog Island de Michel Moatti

À moins de 18 km de Manhattan : Dog Island (Hart Island). Une île qui, vue du ciel, ressemble vaguement à un chien. Une île cimetière qui a vu au fil des ans s’entasser des corps, Soldats confédérés, indigents, SDF, Sida et dernièrement Covid. Mais cette île a également accueilli une base de missiles antiaériens durant la guerre froide.

Le décor est planté. Une jeune fille s’installe provisoirement sur l’île sous prétexte d’un événement artistique. Au bout de quelques semaines, elle se suicide. Si l’affaire est vite classée, une seconde victime attire l’attention de deux flics de New York. La vie bien rodée de la petite communauté vivant sur place est perturbée, d’autant qu’une légende indienne rôde sur ce lieu blafard. Entre les morts qui s’entassent parfois en catimini, l’interdiction d’aborder l’île sous prétexte de secret militaire et l’étrange comportement des habitants, le duo de la NYPD aura bien du mal à démêler le fil de l’enquête.

Ce que nous pensons de Dog Island de Michel Moatti

Comme pour ses précédents ouvrages, Michel Moatti avec Dog Island, nous entraîne dans un roman entre fiction et réalité. Très documenté, il nous est parfois difficile de démêler l’authentique de la fiction, mais l’auteur nous gratifie d’une note en fin de livre qui éclaire le lecteur. Attachants ou exécrables, les 12 insulaires nous font part de leurs vies chaotiques.

On suivra de près le destin de ces trois adolescents isolés, sans Internet, les veuves de militaires perdues dans une existence coupée du monde ou ces deux militaires dont l’unique mission se résume à garder une base de missile démantelée. La traque du meurtrier s’organise autour des deux flics de New York. Un duo plein de connivence et d’humour dont les dialogues apaisent l’atmosphère glauque et pesante de l’île des morts. Un roman qui nous tient, nous intrique et nous emporte dans l’extravagance d’un monde en dehors du monde. Un polar passionnant, déroutant et didactique dont Michel Moatti est passé maître en la matière pour notre plus grand plaisir de lecteur.

Dog Island
Michel Moatti
Hervé Chopin éditions
Date de parution 03/06/2021

Michel Moatti sera en signature à l’Opuscule
le samedi 5 juin 2021 de 16h à 19h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *