Un dimanche de dédicaces

Dimanche 12 décembre de 15h à 18h quatre auteurs montpelliérains viendront dédicacer leurs livres à l’Opuscule. Avec cette année une place particulière donnée à la bande dessinée. Voir le descriptif après l’annonce.
La séance de signature se déroulera devant la librairie sur la terrasse du restaurant Le Shelter qui nous prêtera le lieu pour l’occasion

Dyslexique de Christophe Boyd

L’auteur Christopher Boyd

Jeune auteur de BD multi DYS, j’ai eu un parcours scolaire difficile. C’est grâce à ma passion pour le dessin que j’ai réussi à surmonter les obstacles. J’aime m’exprimer à travers ce medium, alors ça me pousse à continuer dans ce domaine !
Depuis quelques années je rêve de réaliser une BD sur la dyslexie pour mettre en lumière les différents troubles. Mes difficultés sont maintenant une force ! Aujourd’hui, je donne des ateliers artistiques pour petits et grands par les moyens en utilisant de la pédagogie alternative et je parcours le monde à la découverte de nouvelles histoires à raconter !
J’espère que cette BD pourra vous faire voyager dans l’univers des DYS, vous instruire, vous divertir comme vous faire rire et pleurer !

L’album Albert Nobel Le prix de la paix

Tout le monde connaît les prix Nobel, mais peu l’homme qui en est à l’origine.
Le Suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, était un industriel puissant. Un  «  Vagabond millionnaire  »,  comme le surnommait Victor Hugo. Un homme curieux  du monde, passionné de  sciences et amateur de poésie. Écartelé  entre  misanthropie et foi en l’humanité,  inventions dévastatrices et désirs de paix.  
Menant une vie solitaire, Alfred Nobel a bâti un empire industriel. Sans héritiers directs, il veut laisser une trace, et peut-être se racheter des morts dont son invention, géniale et redoutable, est responsable.
Son amie, Bertha von Suttner, orientera ses réflexions et l’amènera à s’engager pour la paix.
Par testament, il destinera sa fortune à la création des prix que nous connaissons, dont le prestigieux prix Nobel de la Paix.
Un roman graphique documenté, qui retrace avec humour, souvent, et  gravité,  parfois,  une vie hors du commun, au retentissement international.

L’album Photographix

Quel est le point commun entre Guernica, l’alchimie, l’intelligence artificielle, l’instant décisif, Napoléon III et la sonde Voyager 1 ?
Vous le découvrirez en plongeant au cœur de cette bande dessinée consacrée à l’histoire de la photographie ! Revivez, au fil des planches, les avancées artistiques, scientifiques et sociétales qui ont découlé de cette révolution par l’image : inventeurs visionnaires, photographes audacieux, équipements et marques emblématiques, courants et influences majeurs, etc.
Avec un savant dosage de connaissance et d’humour, Vincent Burgeon explore l’une des inventions les plus importantes de notre histoire récente et vous emmène aux quatre coins du globe… et même un peu au-delà !

Le livre Montpellier, capitale ancestrale du parfum

L’opulence des comptoirs en Méditerranée avec les épices venues du Levant, la prestigieuse École universitaire de Médecine où enseignent de brillants érudits comme Arnaud de Villeneuve à qui l’on doit la technique de la distillation alcoolique, ou encore Pierre Richer de Belleval, à qui Henri IV confie la création du Jardin des Plantes de l’Université de Montpellier, toute cette conjugaison d’ingrédients associée au fabuleux réservoir aromatique qu’offre la garrigue montpelliéraine, va permettre aux apothicaires d’élaborer des compositions parfumées inédites et de plus en plus remarquables. Il y eut au XVIIe siècle plus d’une centaine de marchands-parfumeurs au sein de la vieille ville et des dynasties de parfumeurs vont ainsi voir le jour. Parmi eux : Sébastien Matte La Faveur qui reformule l’Eau de la Reine de Hongrie, appelée aussi Eau de Montpellier, fort appréciée par Louis XIV et Mme de Sévigné – Jean Fargeon, parfumeur de Mlle d’Orléans et plus tardivement Jean-Louis Fargeon, maître parfumeur de la reine Marie-Antoinette et des Enfants de France. De nombreuses boutiques parisiennes affichaient alors la mention « À la mode de Montpellier », devenu label de qualité et de savoir-faire. Comme le souligne Maurice Chastrette, professeur à l’Université de Lyon : « Les auteurs anciens reconnaissent la prééminence de Montpellier qui fût, avant Grasse, une des capitales du parfum. » Un éclairage inattendu autour de l’origine de l’Eau de Cologne est également évoqué dans le livre. Histoire d’une rivalité dont un procès tardif acte en faveur de Giovanni Paolo de Feminis la véritable création de l’Eau de Cologne mais que l’histoire officielle ne retiendra guère ou si peu. Aujourd’hui, la ville de Montpellier s’appuie sur son héritage historique pour insuffler une belle dynamique et encourager les initiatives culturelles ou scientifiques et celles qui portent un regard insolite et innovant sur son patrimoine. Le Jardin des Plantes reprend vie et couleur grâce à la restauration de l’Orangerie et de son école systématique. Ce lieu si emblématique de l’identité montpelliéraine qui n’a jamais cessé son activité, est au coeur de la candidature de Montpellier au Patrimoine Culturel Matériel et Immatériel de l’Unesco. La ville entend mettre en lumière son savoir et sa renommée universitaires : « La médecine, toute une histoire ». Une couverture parfumée invite le lecteur à remonter le cours du temps et se projeter à l’arrière des officines des apothicaires montpelliérains avant de plonger dans l’histoire singulière de cette épopée olfactive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *