Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin

Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin
Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin

Brève de lecture de Ce qu’il faut de nuit

Roman social par excellence, ce premier texte brille par l’extrême sensibilité d’un père avec ses fils, la relation particulière qu’il entretient en particulier avec l’un d’eux. Laurent Petitmangin maîtrise une histoire à l’issue certaine, au déroulement implacable, dans un style tout en retenue comme les gens de peu qui peuplent son livre. On s’attache à la figure du père qui souffre de ne pas trouver les mots pour dire et cette incommunicabilité l’enferme autant qu’elle enferme aussi le fils qui se perd. Les vies contiennent parfois Ce qu’il faut de nuit pour que la lumière ne les recouvrent pas tout à fait. 

Très beau livre écrit à l’économie dont les pages restent prégnantes.
Un écrivain est né !

Quatrième de couverture

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Une histoire d’amour. Les années passent et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le coeur de trois hommes.Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d’hommes en devenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *