Rencontre avec Gérard Christol

La librairie l’Opuscule reçoit Maître Gérard Christol autour de son livre JE N’AI JAMAIS PLAIDE QUE POUR MOI – ESQUISSES, INSTANTS ET TRACES SUIVI DE « CONVERSATIONS » AVEC PASCAL PLAT le 15 septembre 2020.

A propo…

« Qui étais-je ? Qui étaient-ils, cet homme, cette femme, engloutis pendant des décennies dans d’horribles affaires criminelles, pourquoi et comment en étaient-ils arrivés là ? 
Passionné par ces interrogations me permettant de scruter les aspects les plus sombres de l’être humain, j’ai alors réalisé que de façon indirecte, et par un transfert, j’avais tenté de me découvrir à travers celles et ceux que j’assistais et que j’avais traduit de façon incompréhensible pour bien des interlocuteurs auxquels je m’adressais, par cette formule : “Aux assises, je n’ai plaidé que pour moi.”
Et je précisais qu’en matière de noyau dur et primaire d’humanité, je n’étais pas différent de celle ou celui que j’assistais, fussent-ils, a priori, les pires des êtres. Et je compris qu’il devenait urgent, avant la dernière étape, avant que d’oublier, non plus de procéder par un transfert, mais sans détour, de tenter de remonter le temps, pour savoir pourquoi je suis ce que je suis, ce qu’en bref, nous sommes, les uns et les autres. »

Né en juillet 1943 dans une famille lunelloise, dans cette capitale de la petite Camargue entre la Provence qui chante et le Languedoc qui combat, ainsi évoqué par Frédéric Mistral,  Gérard Christol est avocat, ancien bâtonnier de Montpellier et président de la Conférence des bâtonniers de France et d’Outremer. Toujours en activité, il se consacre essentiellement au droit pénal et au droit de la famille.

Pascal Plat, ancien libraire, consacre actuellement sa vie professionnelle à l’édition et à des activités de journalisme littéraire. Il a déjà publié 
Conversations dans l’atelier avec Vincent Bioulès.

Prochaines rencontres

Jacques molénat – GEORGES FRÊCHE, le monarque aux 80 visages
Jeudi 22 octobre à 19 h

Michel Moatti – LES JARDINS D’HIVER
jeudi 5 novembre à 19 h

Rebecca Lighieri – il est des hommes qui se perdront toujours
Vendredi 6 novembre à 19 h 

Voir le programme des prochaines rencontres à l’Opuscule de Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *